05/10 – 18h Keynote THALES

Publié le par Paloma SIGGINI - mis à jour le - Evènements

"Cybermenaces : de l’obligation de changer de paradigme" 
Laurent Maury, VP Systèmes d’Information Critiques et Cybersécurité et Alan Kessler, President and CEO,Thales e-Security 

Face à la transformation numérique des organisations et à l’avènement de la donnée comme ressource critique, la cybermenace explose.

Pour réduire le niveau de vulnérabilité, il est indispensable de repenser les modèles traditionnels de la cybersécurité :

  • Passer de la surveillance à l’anticipation pour gagner en efficience dans la détection des potentielles cyberattaques (machine learning, deep learning)
  • Compléter le curatif par le préventif en concevant des systèmes d’information nativement cybersécurisés
  • Basculer du cryptage systématique à une approche sélective de la protection des données les plus critiques, centrée sur la valeur des actifs de l’entreprise

Compte-Rendu du Keynote de Thales

Pour Thales, l’heure est au changement de paradigme  

Face à la multiplication des menaces, les professionnels de la SSI doivent modifier leur posture et travailler davantage sur la prévention. Ce sont les grands messages que Laurent Maury, VP Systèmes d’Information Critiques et Cybersécurité de Thales et Alan Kessler CEO Thales e-Security ont souhaité faire passer lors du keynote des Assises 2016

Lançant le premier Keynote des Assises 2016, Laurent Maury, VP Systèmes d’Information Critiques et Cybersécurité de Thales a démarré son intervention par un salutaire rappel de la situation actuelle. « Dans le domaine de la sécurité des systèmes d’information, nous distinguons trois tendances majeures : le cybercrime poussé par l’appât du gain ; l’espionnage qui concerne de plus en plus les données vitales des organisations ; la dimension géopolitique, le cyberespace reflétant aussi les tensions planétaires ». Une véritable explosion des menaces et donc face à « cette rupture des besoins, il faut une rupture des réponses ». Pour ce faire Laurent Maury préconise un changement de paradigme sur trois axes essentiels : la prise en compte de la sécurité dès l’origine (sécurité native, security by design) afin de permettre de limiter l’extension des compromissions; le passage d’un mode réactif à un mode anticipatif de la menace qui passe par la threat Intelligence, l’analyse comportementale et l’auto-apprentissage. Et enfin le chiffrement de la donnée « car cette dernière est devenue un actif vital de l’entreprise ».
S’exprimant à la suite de Laurent Maury, Alain Kessler, CEO Thales e-Security a rappelé qu’il s’agissait là de véritables défis avec des datas de plus en plus souvent dans le cloud et l’explosion des objets connectés (des centaines de milliards d’ici 2020) générateurs d’autant de données à sécuriser. C’est pourquoi, plus que jamais « les organisations doivent avoir une vision data-centric de leur sécurité ». Quant aux fournisseurs, leur rôle est également primordial. A eux d’établir la confiance en intégrant la sécurité dans leurs gènes et en étant capable de proposer –entre autres - de nouvelles technologies de chiffrement.

Laurent Maury est, depuis mars 2014, Vice-Président en charge de la business line Systèmes d’Information Critiques et Cybersécurité de Thales.
Laurent Maury débute sa carrière en 1987 chez Dassault Electronique au sein de la division Espace et Contremesures. En 1996, il est nommé directeur adjoint, marketing et ventes export, de cette division. En 1998, Laurent rejoint Sextant Avionique. Puis en 2001, il est nommé directeur du domaine Intelligence, Surveillance et Reconnaissance au sein de la Division Systèmes C4I de Défense et de Sécurité de Thales. A partir de 2005, Laurent prend la responsabilité de l’activité Support et Service Clients de cette division. Depuis décembre 2011, il était Vice-Président en charge de la business line Systèmes d’Information Critiques.
Laurent Maury est diplômé de l’ENSEEIHT (Ecole nationale supérieure d’électrotechnique, d’électronique, d’informatique, d’hydraulique de Toulouse), de l’université Paul Sabatier de Toulouse et du CHEAr (Centre des hautes études de l’armement).

Alan Kessler est aujourd’hui CEO de Thales e-Security suite à l’acquisition de Vormetric par Thales fin 2015. Fort d’une expérience reconnue, Alan dirige une équipe internationale d’experts qui font de Thales e-Security le leader incontesté en matière de protection des données et de gestion de la confiance numérique.
Alan Kessler rejoint Vormetric en 2012 où il a contribué au développement de l’entreprise. Alan a occupé auparavant le poste de Vice-Président des ventes mondiales pour les produits de sécurité de Hewlett Packard puis celui de Président de la société TippingPoint.
Outre son rôle au sein du conseil d’administration de Thales e-Security, Alan Kessler est un membre extérieur indépendant du conseil d'administration de Legato Capital Management. Il est titulaire d'un Bachelor of Sciences de l'Université San Jose et d’un MBA de l'Université de Berkeley.